Kain Songket : tissu brocard Indonésie / étoffe ethnique d'Indonésie avec fil d'or / d'argent

                   

Le tissu Songket est un textile brocard indonésien et malaisien, tissé avec des motifs traditionnels en soie ou en coton, dans lequel on incorpore du fil d'or ou d'argent qui donne un effet scintillant.

Le fil est inséré transversalement lors du tissage. Le mot songket en malais signifie "broder avec un fil d'or ou d'argent".

Les motifs tissés sur le tissu Songket comporte des dessins symboliques. Ils ont habituellement des formes géométriques ou formes de la flore et de la faune, qui chacun a une signification particulière. Par exemple, fleurs d'anis, fleur de jasmin et la rose, symbolisent de la pureté, de l'élégance, et du bonheur.

À une époque, grâce à l'aspect luxueux du véritable fil d'or et la qualité de la soie , le prix du tissu Songket ne devient atteignable que par les nobles et des riches bourgeois, donnant immédiatement une signe de richesse à celui qui le porte. À telle point que certaines groupes de bourgeoisies resservent leurs propres motives pour se distinguer des autres.

Aujourd'hui les tissus Songket sont fabriqués avec des matières moins onéreux et il prend la place pour des fonctions officiels ou des cérémonies traditionnels comme lorsque d'un mariage.

Dans les maisons indonésiennes d'aujourd'hui les tissus Songket sont aussi utilisés pour la décoration de la maison, par exemple pour des rideaux, et housse de canapés.

Plus épais que tissu coton, le tissu Songket est aussi mieux adaptés pour l'ameublement et décorations, par exemple pour couvre-lit, couvre-canapé, cousin, etc.

Il convient aussi pour faire de la tenture pour donner de l'ambiance, avec ses formes géométriques traditionnels.

En Indonésie, à côté du tissu batik que l'on trouve plus particulièrement à java, la conservation de la tradition du tissu Songket se continue et même se développe dans d'autres iles comme Bali, Kalimantan (partie indonésienne de Bornéo), Lombok, Sumatra et Sumbawa.